Écrivez-nous

En remplissant ce formulaire, vous permettez à notre équipe de saisir pleinement vos besoins et de vous offrir le service le plus adapté à vos attentes. Merci de votre confiance, nous nous engageons à vous fournir un suivi dans les plus brefs délais.

Jean Charest

Jean Charest

Associé

Barreau 1981

Diplômé en droit de l'Université de Sherbrooke

Joindre Jean Charest

Avocat associé à Montréal, M. Jean Charest est également conseiller stratégique. Il accompagne ses clients notamment dans le cadre d’opérations, de projets et de mandats internationaux. Il offre également une expertise unique grâce à sa vaste expérience des politiques publiques et du monde des affaires canadiennes et internationales.

M. Charest est l’une des personnalités politiques les plus connues au Canada. Il a cumulé une vie publique de plus de 30 ans tant au niveau fédéral qu’à l’Assemblée nationale du Québec.

C’est en 1984 qu’il est élu pour la première fois à la Chambre des communes, où il est nommé un des vice-présidents de la Chambre. À l’âge de 28 ans, il devient ministre d’État à la Jeunesse, le plus jeune membre de cabinet dans l'histoire du Canada. Il assumera aussi les responsabilités de ministre du sport et leader adjoint du gouvernement.

Lire la suite

En 1991, M. Charest est nommé ministre de l’Environnement.  Un an plus tard, il se retrouve à la tête de la délégation canadienne au Sommet de la Terre de Rio sur l’économie et l’environnement. Le Canada fut le premier pays du G7 à signer la convention cadre sur les changements climatiques et la biodiversité.

En 1993, il est nommé ministre de l’Industrie et vice-premier ministre du Canada. En 1994, il devient chef du Parti progressiste-conservateur du Canada. Lors du Référendum de 1995, il est vice-président du comité du NON. Aux élections fédérales de 1997, il fait élire une vingtaine de députés à la Chambre des communes.

En 1998, M. Charest devient chef du Parti libéral du Québec. Il remporte trois mandats consécutifs lors des élections provinciales de 2003, 2007 et 2008, ce qu’aucun autre parti n’avait réussi à faire depuis 50 ans.

Entre 2008 et 2012, malgré la crise financière et économique mondiale, le Québec connaît, sous le leadership du premier ministre Charest, une croissance économique plus forte que celle observée aux États-Unis, en Europe, dans le reste du Canada et en Ontario. Son gouvernement a mis en place un important programme d’investissement dans les infrastructures.

En matière d’environnement et de changements climatiques, le gouvernement Charest a joué un rôle de leader mondial; il a mis en place la première redevance carbone en Amérique du Nord et a fondé la bourse du carbone avec l’État de la Californie.

L’héritage de M. Charest comprend un projet fondateur visant le développement durable du Nord du Québec : le Plan Nord. Ce plan vise le territoire situé au-dessus du 49e parallèle et représente une superficie de 1,2 million km2 (soit deux fois la superficie de la France).

Dans le secteur énergétique, le gouvernement Charest a réalisé plusieurs projets hydro-électriques et éoliens. Ces projets ont permis au Québec de maintenir sa position de 4e plus grand producteur d’énergie hydro-électrique propre et renouvelable au monde, après la Chine, le Brésil et les États-Unis.

Le gouvernement Charest a établi une forte offensive du Québec sur la scène internationale. Le premier ministre Charest a mené de nombreuses missions économiques dans les pays émergents, notamment en Chine, en Inde, en Russie et au Brésil. Il a été conférencier au Forum économique mondial de Davos, où il a abordé divers sujets comme l’environnement, le changement climatique, le commerce international et la mobilité de la main-d’œuvre.

M. Charest a aussi participé à quatre Sommets de la Francophonie regroupant plus d’une cinquantaine de gouvernements. Il a notamment été l’hôte du sommet de 2008 dans la ville de Québec.  Il est aussi l’initiateur d’une entente sans précédent sur la mobilité de la main-d’œuvre entre la France et le Québec; entente s’appliquant à plus de 80 métiers et professions.

Une des réalisations majeures de M. Charest sur le plan international est le rôle déterminant qu’il a joué pour convaincre le Canada et l’Union européenne de négocier un partenariat économique élargi comprenant des accords de coopération, à la suite de l’échec des négociations de l’OMC.

M. Charest est un ardent défenseur de la participation des femmes en politique. En 2006, son gouvernement a adopté une loi exigeant la parité hommes-femmes aux conseils d'administration de 22 sociétés d’État. En 2007, son conseil des ministres de 18 membres comptait autant de femmes que d’hommes. Une première dans l’histoire du Québec et du Canada.

Monsieur Charest a été chargé de cours en sciences politiques à l’Université Concordia. Il est régulièrement invité à titre de conférencier.

Lire moins
  • Services

    • Conseil d'affaires
    • Fusion et acquisition
    • Gouvernance des sociétés
  • Mandats professionnels

    J’offre une expertise unique aux clients grâce à mon expérience de la politique publique, du secteur des affaires au Canada et des enjeux internationaux. J’accompagne les clients dans le cadre d’opérations, de projets et de mandats particulièrement complexes, en les guidant dans les rouages du monde des affaires et de l’administration publique. Mes contacts en Amérique, en Europe, au Moyen-Orient et en Asie contribuent au développement de nouveaux marchés.

  • Implications sociales

    Je m’investis dans diverses activités communautaires. Je suis d’ailleurs coprésident de la campagne Osez rêver de la Fondation du CUSM, qui vise à transformer le CUSM, l’un des réseaux hospitaliers universitaires les plus perfectionnés au monde.

    Également, je m’intéresse activement au développement des politiques publiques. Je suis impliqué sur divers conseils et groupes de réflexions tels que :

    • Conseil commercial Canada-ANASE (Canada ASEAN Business Council) - coprésident
    • Conseil commercial Canada ÉAU (Canada UAE Business Council) - coprésident
    • Conseil canadien des affaires globales (Canadian Global Affairs Institute) - membre du comité aviseur
    • Commission Trilatérale (Trilateral commission) - membre
    • Historica Canada - membre du Conseil
    • L’Institut de recherche en politique publique (Institute for Research on Public Policy) - membre du Conseil
    • Leaders pour la Paix – membre
    • Woodrow Wilson Canada Institute - membre

    Compagnies publiques :

    • Publicis - Membre du conseil de surveillance et président du comité d’Audit - membre du comité de nomination
    • Tikehau Capital - Membre du Conseil de surveillance et du comité de gouvernance et du développement durable
    • Ondine - Président du Conseil
  • Prix et distinctions

    • Membre du Conseil privé de la Reine pour le Canada, juin 1986 (Canada)
    • Commandeur de la Légion d’honneur, février 2009 (France)
    • Ordre bavarois du Mérite, juillet 2007 (Allemagne)
    • Grand-croix de l’Ordre de la Pléiade, novembre 2007 (Francophonie)
    • Prix Woodrow Wilson Award for Public Service, octobre 2011 (États-Unis)
    • Médaille de l’Academy of Distinguished Canadians and Americans of the Maple Leaf Foundation, novembre 2009 (États-Unis)
    • Prix Statesman Award de la Foreign Policy Association, juin 2011 (États-Unis)
    • Prix de la South Australian International Climate Change Leadership, décembre 2010 (Australie)
    • Prix pour l’ensemble des réalisations de l’Association canadienne des ex-parlementaires, 2019 (Canada)
    • Médaille de la Foreign Policy Association – 2023 (États-Unis)
    • Doctorat Honoris Causa, Université Pierre-Mendès, novembre 2009 (France)
    • Doctorat honorifique du Champlain College au Vermont, mai 2011 (États-Unis)
    • Doctorat Honoris Causa, Université Bishop’s, juin 2013 (Canada)
    • Doctorat honorifique, Canadian University Dubai, avril 2016 (Émirats arabes unis)
    • Doctorat honorifique, Lakehead University, avril 2016 (Canada)
  • Publications

    • Jean Charest, « J’ai choisi le Québec », Éditions Pierre Tisseyre; c1998. 235 p.
      Également publié en anglais sous le titre « My road to Québec »
    • Jean Charest et Antoine Dionne-Charest, « Introduction » dans « Georges-Étienne Cartier, the canadian », Confederation Series, Macdonald-Laurier Institute.
    • Jean Charest et Wayne C. Farmer, « The Canada-ASEAN Business Council (CABC) » dans Fen O. Hampson, Goldy Hyer et Tina J. Park, dir, The Indo-Pacific: new strategies for Canadian engagement with a critical region, Sutherland House, 2022 85.

Événements

  • Conformité à la Loi 25 : travailleurs autonomes et entreprises de services sans employé

    Je m'inscris

    En ligne

    16 h 00 à 18 h 00

    Je m'inscris
  • Maîtrisez vos nouvelles obligations en tant qu’employeur

    Je m'inscris

    En ligne

    12 h 00 à 13 h 00

    Je m'inscris
  • Protégez votre avenir : mesures en cas d'inaptitude ou de décès

    Je m'inscris

    En ligne

    12 h 00 à 13 h 00

    Je m'inscris

Joindre Jean Charest